Récapitulons les ingrédients qui constituent l’oeuvre d’Agnès Baillon. Question inspiration et influences, les oeuvres d’Agnès baillon, en déjà bientôt vingt ans, et sous de nombreuses plumes diverses et variées, ont pu être rapprochées de grands noms ou d’écoles célèbres. Il est vrai que l’artiste avoue volontiers son admiration pour les Ecoles du Nord, son ancien maître Cremonini ou pour le sculpteur belge Vermeersch. Elle dit encore avoir regardé avec attention le travail de Ron Mueck ou plus récemment celui de Jan Fabre au Louvre.Aussi,plus intime,l’héritage dynastique d’Agnès Baillon a été raconté.Fille d’un magicien du verre-Claude créé des vitraux-et d’une artiste textile-Elisabeth brode sur ses toiles -,l’enfant Agnès naît artiste et ne peut se souvenir différemment. »J’ai toujours créé. »Aujourd’hui, dans les oeuvres de la femme Agnès, des matières des regards, des sensibilités dénoncent encore maintenant ces liens filiaux.

Remuez tout cela et gardez bien le mélange à l’esprit.

Le champ lexical employé pour décrire les personnages d’Agnès Baillon regarde souvent vers le monde minéral et le pays du rêve.Pour cause, d’un blanc albâtre tirant au cristallin à un gris nuageux tout pictural-on pense à Tiepolo-, soit résine et bronze subtilement peint,sous la main de l’artiste, naissent des figures de l’entre-deux. Mariage de techniques pour accoucher de mi-homme, mi-femme, ni-homme ,ni-femme, ou enfant?Mort ou vif,non, imaginez…Baillon façonne un monde comme éternellement en attente d’un autre,de ce regard qui les ramèrea à la vie.

Alors, pour conclure, dévoilons un peu sa nouvelle recette.

Dans ses dernières oeuvres, Agnès, sans se départir de ce qui constitue l’essence de son travail, s’aventure, je crois, dans la profondeur de cet entre-deux. Par là, elle tente de repousser encore les limites de cet espace offert à nos projections les plus folles ou les plus douces, les plus indicibles ou les plus criantes. A vous de sentir. Homme parcellaire, distorsionde cet espace ambigu encore perturbé par la friction des échelles. Un temps brouillé aussi. Des masques, comme des vestiges du temps présent ou l’invention d’une archéologie contmporaine.

A vous de sentir.